Afin de me faire plein de nouveaux amis, j'ai décidé de consacrer ce blog à la critique d'albums jeunesse.
Pour le reste, on se reportera toujours utilement à Du sarin dans le plastibulle.

vendredi 13 avril 2012

Les femmes et les enfants d'abord !

Véronique Massenot et Anja Klauss Le vaisseau blanc : la chapelle de Ronchamp, Le Corbusier. - L'élan vert, 2011.

La guerre, terrible, avait tout dévoré. Ne restait qu'une île et, sur cette île, une poignée de survivants. Étaient-ils désormais seuls au monde ? Ils voulurent savoir. Les enfants imaginèrent le grand vaisseau qui les emporterait tous, l'espoir le fit advenir et, youkaïdi, prenons-nous par la main car nous sommes tous frères.
Lorsque sonnera l'heure du pilon, tout ce que l'on pourra dire de cet album, c'est qu'il n'aura fait de mal à personne tant il confine à l'inutile à force d'être allusif. Cette histoire de vaisseau... S'agit-il de nous vendre une croisière sur le Costa Concordia ou bien de servir la propagande raëlienne ? Il faut attendre les toutes dernières pages documentaires pour enfin comprendre qu'on nous parle de la chapelle de Notre Dame du Haut à Ronchamp, construite par Le Corbusier en 1955. Mais on n'en saura pas plus : deux pauvres petites photos - pile et face - et tout est dit ou presque, le reste n'étant qu'images pieuses et mauvaise littérature. Images pieuses parce que les illustrations d'Anja Klauss ont beau se vouloir corvaiso-matisséennes (ou bien matisso-corvaisiennes) elles me font immanquablement penser à mes livres de catéchisme où, dans le ciel des 70s, voletaient déjà de ces êtres diaphanes et sans expression. Mauvaise littérature parce que, décidément, ce registre allégorique tout couvert de poésie semble l'une des maladies infantiles les plus tenaces après la rubéole, la varicelle et la coqueluche.
À lire en écoutant du Jean-Christian Michel.

8 commentaires:

  1. Jean-Christian Michel ! Qui aurait dit qu'un jour quelqu'un reparlerait de lui ? Je l'avais oublié...
    (Il y a des moments où tu fais un peu peur, quand même.)

    RépondreSupprimer
  2. Mon père en avait plein et, je vais te faire un aveu, je ne détestais pas, à l'époque ! Du coup, en allant voir sur son site, j'ai pu constater qu'au niveau batterie en tout cas, il recrutait parfois des pointures (Daniel Humair, Kenny Clarke, excusez du peu).

    RépondreSupprimer
  3. Monsieur est spécialiste !
    (Kenny Clarke ? Sérieux ?)

    RépondreSupprimer
  4. Sérieux !
    http://www.jean-christian-michel.com/disques.html

    RépondreSupprimer
  5. "Les œuvres de Jean-Sébastien Bach, réalisées uniquement à l'ordinateur avec des synthétiseurs par Jean-Christian Michel - Musique classique de JS Bach, mais avec des sons actuels magiques ! - Ce CD montre à quel point la musique de JS Bach est moderne !"
    Monumental...

    RépondreSupprimer
  6. Magique ! Jean-Christian Michel, c'est un peu les frères Bogdanoff à lui tout seul mais avec une clarinette...

    RépondreSupprimer