Afin de me faire plein de nouveaux amis, j'ai décidé de consacrer ce blog à la critique d'albums jeunesse.
Pour le reste, on se reportera toujours utilement à Du sarin dans le plastibulle.

vendredi 21 septembre 2012

On ferme !

Bon, d'accord, j'arrête.
D'abord, parce que je n'ai pas envie d'aller en enfer. Ensuite parce que je n'ai simplement plus le temps de jouer les fossoyeurs. Le boulot, la multiplication des projets, des salons et autres mondanités ne me permet plus d'assurer une régularité suffisante à mes enterrements, dont j'ai toujours mis un point d'honneur à ce qu'ils soient de première classe. De plus, d'ici quelques mois, je ne serai plus bibliothécaire jeunesse mais bibliothécaire tout court. Je n'aurai donc plus le même accès aux nouveautés ni, surtout, les mêmes agacements.
Reste une petite nécropole que je ne renie nullement et qui restera accessible au moins le temps que Gougueule ne se décide à le transférer à la fosse commune.
Les commentaires restent ouverts, ne vous gênez pas.
Et merci à tous ceux qui ont joué le jeu !

13 commentaires:

  1. Espérons que ce n'est qu'un au revoir...

    RépondreSupprimer
  2. Je me répète, mais enterrer un cimetière, c'est un peu redondant, non ?
    Merci ô maître d'avoir montré la voie à vos disciples...
    Sans rire, je me serai vraiment régalée !
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  3. dommage, c'était drôle...

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien normal... Bonne continuation dans le monde de la littérature adulte !

    RépondreSupprimer
  5. OUAIIIIS!
    Je suis trop contente que vous arrêtiez !
    Merci du fond du cœur.

    RépondreSupprimer
  6. Ah là là ! Vous êtes saoule...

    RépondreSupprimer
  7. Ah mais non, ce n'est pas possible Yann, où allons-nous désormais trouver notre dose régulière de critique lucide. Qui fera ce travail salutaire de dénonciation des poncifs. Comment allons-nous faire pour repérer les trop nombreuses arnaques aux bons sentiments et les trop rares traits de génie publiés.
    Et surtout qui le fera avec autant de verve et de classe ?
    Il paraît même que certains auteurs/illustrateurs/éditeurs auraient tout donné pour un enterrement en règle ici plutôt qu'un concert de louanges dans la revue des bibliothécaires.

    Merci pour le régal de tes chroniques et si d'aventure tu retrouvais un peu de temps... Reviens !


    RépondreSupprimer
  8. Même en 2014, débarquant après la tempête, la lecture du blog m'a procuré une vraie jouissance ! Bravo !

    RépondreSupprimer